Loi Pinel et PTZ : ce qui change en 2018

Publié le 05/01/2018
Loi Pinel et PTZ : ce qui change en 2018

Dispositifs fiscaux phares depuis plusieurs années, le PTZ et la loi Pinel sont reconduits au 1er janvier 2018 pour une durée de 4 ans. Si leur intitulé ne change pas, quelques ajustements ont été apportés.


Loi Pinel 2018


Accordée aux particuliers achetant un bien neuf pour le louer, la Loi Pinel est reconduite jusqu’en décembre 2021. Elle ne s’applique plus que dans les communes des zones A, A bis et B1. Les zones B2 et C, jusqu’alors éligibles, sont écartées du dispositif. Ces zones représentent notamment 42 villes : Auray, Brest, Cholet, Dax, Hennebont, La Roche-sur-Yon, Laval, Les Herbiers, Limoges, Mont-de-Marsan, Niort, Perros-Guirec, Quimper, Vertou, Abbeville, Alès, Belfort, Bourg-de-Péage, Bourg-lès-Valence, Bruay-la-Buissière, Calais, Challans, Draguinan, Dreux, Dunkerque, Epernay, Firminy, Florange, Givors, Haguenau, Hénin-Beaumont, Liévin, Lillers, Mâcon, Noeux-les-Mines, Riom, Riorges, Romans-sur-Isère, Saint-Chamond, Saint-Just-Saint-Rambert, Toul, Tarascon...


Les avantages fiscaux de la Loi Pinel restent quant à eux inchangés et dépendent toujours de la durée de location : une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% pour respectivement 6, 9 ou 12 ans de location.


Retrouvez plus d’informations sur la Loi Pinel ici


PTZ 2018


Destiné aux primo-accédants, le PTZ est lui aussi reconduit jusqu’en décembre 2021. Son champ d’application va être restreint puisque dans le neuf, seules les zones A, A bis et B1 sont maintenues. Les zones B2 et C bénéficient d’un sursis jusqu’en décembre 2019 mais avec un montant accordé plus faible (20% du prix d’achat maximum contre 40% dans les autres zones).


Pour les logements anciens avec travaux, le PTZ reste accessible en zones B2 et C mais disparaît des zones A, A bis et B1.


Retrouvez plus d’informations sur le PTZ ici